Exposition destination vacances à l’Historial de Vendée

Depuis le 12 mai, une exposition retrace l’histoire des vacances en Vendée de 1820 à 1970 à travers 230 oeuvres allant des affiches des chemins de fer de l’Etat aux guides, costumes de bain, registre d’hôtels, objets souvenirs … Le Collectif en collaboration avec l’association La Livarde et Catherine de l’Hôtel Frédéric a contribué à cette exposition : la station balnéaire de Sion-sur-l’Océan est bien représentée avec l’afficheaffiche Sion,

l’ancienne vaisselle de l’hôtel de l’Océan et des Pins (actuelle salle communale) ou celle de l’hôtel Frédéric et ses anciens menus.

D’autre part, un petit film parle des vacances vers 1950-1960 à travers les témoignages de 7 personnes, vacanciers ou résidents dans différentes stations balnéaires de Vendée. De Sion, c’est Adrienne Lauterie actuellement résidente à l’année qui a raconté ses vacances de 1950 à 1956 en tant que monitrice de colonie de Montmorillon (département de la Vienne) : elle logeait dans l’ancien casino transformé en colonie (dortoirs, salle à manger, ….). Des souvenirs très « frais » dans sa mémoire, des souvenirs heureux qui l’ont très vite orientée à acheter une maison de vacances à Sion lorsqu’elle a fondé une famille, une maison qui est devenue sa résidence principale lors de sa retraite !

Cette belle exposition a été conçue de telle manière que vous redeveniez le vacancier de ces époques du XIXème à 1970, empruntant les transports, arrivant en villégiature, accueilli par la population locale, s’adonnant aux loisirs et repartant avec des souvenirs.

N’hésitez pas à y aller pour endosser ce rôle ou pour retrouver des images de vos vacances passées.

M. Yves Auvinet, président du Conseil départemental de Vendée a parlé dans son introduction d' »une Vendée attractive, fière de sa richesse patrimoniale et naturelle qu’elle souhaite préserver et entretenir pour mieux la faire découvrir. Car si la période estivale reste une période phare pour notre littoral, les sites qui se sont engagés dans des démarches de valorisation peuvent également être visités tout au long de l’année … Or c’est en approfondissant notre passé qu’on prépare l’avenir. »

Espérons que les souhaits exprimés par le Département seront entendus localement.

Protection du patrimoine balnéaire de Sion

Lettre ouverte à M.le Maire de Saint-Hilaire-de-Riez  le 2 mai 2017

Depuis l’arrivée des palissades en septembre 2013, les villas balnéaires d’intérêt local de l’îlot Jeanne d’Arc se sont extrêmement dégradées par manque de protection.

Villa La Clarté fin août 2013

villa La Clarté mai 2017

 

 

 

 

 

 

 

Tant que le projet immobilier-thalasso ne se concrétise pas, pourquoi s’attacher à faire disparaître un patrimoine commun contrairement à ce qu’il est écrit dans le PLU ?

p.12 du PADD, on peut lire : un des objectifs de la ville est « d’améliorer la connaissance du patrimoine communal, de le protéger et de le valoriser. La commune dispose d’un patrimoine bâti diversifié et identitaire des marais bretons et de la côte vendéenne (villas balnéaires). Ce patrimoine est pleinement garant de l’image du territoire et doit donc être reconnu comme tel et préservé ».

Que restera-t-il du patrimoine balnéaire de Sion si le but de la Municipalité est de le détruire ? Une destruction est irréversible !

Nous sommes le porte parole de tous ces hilairois, résidents secondaires, touristes qui écrivent sur ce blog patrimoine-de-sion, sur le livre d’or de la Livarde et qui ont voté pour la restauration de la station balnéaire, de toutes ces personnes qui sont choquées :

  • par ce lieu barricadé en face d’une si belle nature,
  • par ce bâti ancien sciemment dégradé,
  • par cette enclave prohibant l’accès à la mer, un bien pourtant commun à tous !

Oui, le collectif revendique la pose de la protection sur la villa Elisabeth car il est de l’intérêt général de protéger le bien commun tant que le projet immobilier- thalasso n’aboutit pas.

villa Elisabeth 4 mai 2016

Alors qu’il existe un patrimoine balnéaire à Sion plébiscité par une majorité de citoyens (qui habitent ou fréquentent la station) et reconnu aussi par les services de l’Etat spécialisés en la matière, pourquoi s’attacher à le détruire et à engager les finances de la population pour imiter le patrimoine de la capitale parisienne ?

Est-ce l’intérêt général de faire disparaître les témoins de l’histoire d’une cité ?

Promenade découverte de l’histoire balnéaire de Sion-sur-l’Océan

Le Collectif vous propose de :

découvrir ou de re-découvrir l’histoire de la station balnéaire de Sion-sur-l’Océan lors d’une promenade parmi les  bâtiments et villas d’intérêt local encore présents.

Le récit sera agrémenté d’anecdotes variées recueillies auprès de la population locale.

??????????????????????

Nous pourrons aussi vous présenter le projet citoyen du quartier « Jeanne d’Arc » sur lequel les collectifs ont travaillé pour rassembler les idées recueillies depuis début 2016, pour faire vivre Sion à l’année.

Nous vous donnons rendez-vous :

le samedi 15 avril 2017 à 15H

devant la salle communale

à Sion-sur-l’Océan

(place Gaston Pateau)

Venez nombreux et faites-en part à vos réseaux !

Payant : 5€, gratuit pour les enfants

Projet citoyen alternatif sur l’îlot Jeanne d’Arc

Notre projet citoyen est toujours d’actualité. Il « s’affine« .

Par exemple, nous avons modifié la partie « hôtellerie » car l’espace réservé était trop petit. Nous l’avons remplacé par un « gîte d’étape pour randonneurs » (cf page 12 du projet consultable ici)

N’hésitez pas à nous rejoindre pour parfaire le projet et le promouvoir dans vos réseaux.

Contactez-nous : collectifagora@netcourrier.com ou patrimoinedesion@gmail.com.

Postez vos remarques et vos suggestions.

Avenir de l’ancien casino des Pins (2)

Des nouvelles de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) !

Le conservateur des monuments historiques est venu rencontrer le Collectif le 10 janvier 2017 et a visité le bourg historique de Sion.

Nous venons de recevoir ses conclusions, il écrit : « l’ancien casino de Sion-sur-l’Océan fait partie intégrante d’un ensemble balnéaire représentatif à l’échelle de la commune littorale de Saint-Hilaire-de-Riez« .

Notre demande d’inscription du bâtiment va donc passer en commission régionale du patrimoine et de l’architecture au cours de l’année 2017.

170127-reponse-de-la-drac

L’histoire balnéaire de Sion-sur-l’Océan a peut-être une chance d’être sauvée d’autant qu’elle est étroitement liée à celle de ses 2 anciennes stations voisines Saint Gilles et Croix de Vie qui fêtent justement cette année les 50 ans de leur fusion.

Bonne année 2017 !

Bonne année 2017 de la part du Collectif de défense du patrimoine balnéaire de Sion :

la SANTE, l’ENERGIE et beaucoup de PARTAGES !

etoile

Merci à vous tous qui participez de près ou de loin à nos actions et nos animations et qui nous soutenez.

Vos idées, vos suggestions pour un bourg de Sion plus animé, respectueux de son patrimoine et tourné vers l’avenir où toutes les générations trouvent leur place, cheminent dans les esprits. N’hésitez pas à en parler.

Si ce n’est déjà fait, prenez connaissance ici du projet citoyen qui a été proposé sur l’îlot Jeanne d’Arc et partagez-le.

Forts des conseils que nous acquérons lors de nos rencontres avec les personnes concernées à titre professionnel ou personnel par ce patrimoine de Sion, nous allons poursuivre le dialogue que nous avons entamé avec M.le Maire, souhaitons qu’il soit constructif

Projet citoyen pour un autre aménagement de l’îlot Jeanne d’Arc

Le projet immobilier-thalasso tardant à se réaliser, notre collectif de défense du patrimoine balnéaire de Sion-sur-l’Océan s’est associé au Collectif Agora* pour élaborer un projet citoyen qui ferait revivre Sion à l’année tout en y conservant son cachet de station balnéaire familiale. Ce projet s’est appuyé entre autres sur les réflexions recueillies lors de l’événement Histoire(s) future(s) du dimanche 24 avril 2016 (cf annexe 3 du projet)

Dans le Courrier Vendéen du 29 septembre 2016, M. le Maire disait « Je conçois que, malgré les résultats du référendum, le projet puisse avoir des détracteurs, mais jusqu’à présent, personne ne m’a jamais présenté de projet alternatif… » Aussi, nous avons demandé à M.le Maire une entrevue pour lui présenter ces réflexions avant la fin de l’année 2016.livret_sion_couverture-rogne

Vous pouvez consulter ce document en cliquant ici et nous faire part de vos commentaires sur ce blog.

N’hésitez pas à le partager dans  vos réseaux.
Vous pouvez aussi nous contacter :
patrimoinedesion@gmail.com ou
collectifagora@netcourrier.com
* Ouvert à tous, le Collectif Agora rassemble des habitants de Sion-sur-l’Océan. Il s’est formé en mars 2016, voici une extrait de sa charte (déposée en mairie de Saint-Hilaire-de-Riez et préfecture de Vendée) :
« Nos intentions : Le collectif a pour but de proposer, d’organiser et de créer des animations tout au long de l’année. Il est attentif au cadre de vie et à son évolution. Il se donne pour objectifs de créer une interaction entre les résidents – permanents et temporaires – et la municipalité, ainsi que de générer des vecteurs de convivialité pour tous : par le biais de moments, lieux, objets … »