Visite guidée animée du 14 juillet (2)

En compléments, voici un petit diaporama de cette visite et

l’article paru dans Ouest-France le mardi 18 juillet 2017 :

Visite guidée animée du 14 juillet

Une quinzaine de participants, des touristes d’Angers, de région Parisienne et des locaux ont suivi avec intérêt la visite de la station balnéaire de Sion-sur-l’Océan proposée par le Collectif.

Celle-ci était ponctuée de saynètes faisant revivre les bâtiments emblématiques du balnéaire à l’époque 1950.

Après avoir parlé de l’histoire de l’hôtel de l’Océan et des Pins construit en 1903, transformé en casino de loisirs par Henri Renaud de la Faverie, créateur de la station balnéaire de Sion, nous avons rencontré des estivants descendus à l’hôtel Frédéric. Devant l’ancienne chapelle devenue office de tourisme, M. le curé et sa servante nous ont rappelé les années 1900 où celui-ci officiait !

La rue du petit train a été l’occasion d’évoquer cette infrastructure qui non seulement pouvait transporter les estivants de Bourgneuf-en-Retz aux Sables d’Olonne mais était aussi bien utile pour les locaux pour aller travailler ou faire des courses ou recevoir des marchandises.

Pendant ce temps, des voitures anciennes de nos amis « les vieilles soupapes » se sont garées devant l’hôtel Frédéric (Peugeots 201, 202, Panhard, Aronde, 2CV, Vespa ou mobylette, …)

Le temps d’évoquer l’histoire de l’hôtel et nous voici arrivés devant la mer où un petit car Citroën des années 1950 de la compagnie Hervouet avait ramené une dizaine d’enfants et leurs monitrices partis en sortie aux Sables d’Olonne. Le directeur de colonie les fit mettre en rang pour chanter d’un ton juste : « Il était un petit homme, pirouette, cacahouète »  ce qui nous fit basculer dans l’enfance !

Quelle a été notre surprise de rencontrer Mme Lauterie, témoin encore vivant de cette époque puisque celle-ci a été monitrice de colonie à Sion les étés 1950 à 1956. L’échange entre cette monitrice d’antan et les figurantes d’aujourd’hui fut émouvant !

Ensuite, nous avons cheminé le long de la promenade de la mer, observant la différence d’architecture entre les maisons de pays et les villas balnéaires.

Devant le café de la plage, nous avons rencontré 2 pêcheurs et une femme de pays qui en dialoguant dans le parler local nous ont évoqué la vie à Sion en 1950 pendant la saison au contact des estivants.

Nous avons fini par une évocation des rues commerçantes, de l’hôtel des Touristes , établissement le plus ancien de Sion (depuis 1871 !) et du quartier balnéaire de l’îlot Jeanne d’Arc. Enfin, une photo de groupe a été prise devant la Livarde :

animation du 14 juillet 2017

A l’occasion de la Fête Nationale du 14 juillet 2017, le Collectif vous invite à découvrir l’histoire de la station balnéaire de Sion ambiance 1950 avec la présence de personnages costumés et de voitures anciennes des « Vieilles Soupapes de la Vie » !

noella Marie Guy Paul Armelle

panhard et 202

RDV à 15H devant l’ancien casino des Pins

place Gaston Pateau à Sion sur l’Océan

Venez nombreux et parlez-en à vos réseaux !

Une surprise vous attend : l’ambiance des colos 1950, la préparation des retraites aux flambeaux …

visite guidée : 5€/adultes, gratuit pour les enfants

 

Exposition destination vacances à l’Historial de Vendée

Depuis le 12 mai, une exposition retrace l’histoire des vacances en Vendée de 1820 à 1970 à travers 230 oeuvres allant des affiches des chemins de fer de l’Etat aux guides, costumes de bain, registre d’hôtels, objets souvenirs … Le Collectif en collaboration avec l’association La Livarde et Catherine de l’Hôtel Frédéric a contribué à cette exposition : la station balnéaire de Sion-sur-l’Océan est bien représentée avec l’afficheaffiche Sion,

l’ancienne vaisselle de l’hôtel de l’Océan et des Pins (actuelle salle communale) ou celle de l’hôtel Frédéric et ses anciens menus.

D’autre part, un petit film parle des vacances vers 1950-1960 à travers les témoignages de 7 personnes, vacanciers ou résidents dans différentes stations balnéaires de Vendée. De Sion, c’est Adrienne Lauterie actuellement résidente à l’année qui a raconté ses vacances de 1950 à 1956 en tant que monitrice de colonie de Montmorillon (département de la Vienne) : elle logeait dans l’ancien casino transformé en colonie (dortoirs, salle à manger, ….). Des souvenirs très « frais » dans sa mémoire, des souvenirs heureux qui l’ont très vite orientée à acheter une maison de vacances à Sion lorsqu’elle a fondé une famille, une maison qui est devenue sa résidence principale lors de sa retraite !

Cette belle exposition a été conçue de telle manière que vous redeveniez le vacancier de ces époques du XIXème à 1970, empruntant les transports, arrivant en villégiature, accueilli par la population locale, s’adonnant aux loisirs et repartant avec des souvenirs.

N’hésitez pas à y aller pour endosser ce rôle ou pour retrouver des images de vos vacances passées.

M. Yves Auvinet, président du Conseil départemental de Vendée a parlé dans son introduction d' »une Vendée attractive, fière de sa richesse patrimoniale et naturelle qu’elle souhaite préserver et entretenir pour mieux la faire découvrir. Car si la période estivale reste une période phare pour notre littoral, les sites qui se sont engagés dans des démarches de valorisation peuvent également être visités tout au long de l’année … Or c’est en approfondissant notre passé qu’on prépare l’avenir. »

Espérons que les souhaits exprimés par le Département seront entendus localement.

Protection du patrimoine balnéaire de Sion

Lettre ouverte à M.le Maire de Saint-Hilaire-de-Riez  le 2 mai 2017

Depuis l’arrivée des palissades en septembre 2013, les villas balnéaires d’intérêt local de l’îlot Jeanne d’Arc se sont extrêmement dégradées par manque de protection.

Villa La Clarté fin août 2013

villa La Clarté mai 2017

 

 

 

 

 

 

 

Tant que le projet immobilier-thalasso ne se concrétise pas, pourquoi s’attacher à faire disparaître un patrimoine commun contrairement à ce qu’il est écrit dans le PLU ?

p.12 du PADD, on peut lire : un des objectifs de la ville est « d’améliorer la connaissance du patrimoine communal, de le protéger et de le valoriser. La commune dispose d’un patrimoine bâti diversifié et identitaire des marais bretons et de la côte vendéenne (villas balnéaires). Ce patrimoine est pleinement garant de l’image du territoire et doit donc être reconnu comme tel et préservé ».

Que restera-t-il du patrimoine balnéaire de Sion si le but de la Municipalité est de le détruire ? Une destruction est irréversible !

Nous sommes le porte parole de tous ces hilairois, résidents secondaires, touristes qui écrivent sur ce blog patrimoine-de-sion, sur le livre d’or de la Livarde et qui ont voté pour la restauration de la station balnéaire, de toutes ces personnes qui sont choquées :

  • par ce lieu barricadé en face d’une si belle nature,
  • par ce bâti ancien sciemment dégradé,
  • par cette enclave prohibant l’accès à la mer, un bien pourtant commun à tous !

Oui, le collectif revendique la pose de la protection sur la villa Elisabeth car il est de l’intérêt général de protéger le bien commun tant que le projet immobilier- thalasso n’aboutit pas.

villa Elisabeth 4 mai 2016

Alors qu’il existe un patrimoine balnéaire à Sion plébiscité par une majorité de citoyens (qui habitent ou fréquentent la station) et reconnu aussi par les services de l’Etat spécialisés en la matière, pourquoi s’attacher à le détruire et à engager les finances de la population pour imiter le patrimoine de la capitale parisienne ?

Est-ce l’intérêt général de faire disparaître les témoins de l’histoire d’une cité ?

Promenade découverte de l’histoire balnéaire de Sion-sur-l’Océan

Le Collectif vous propose de :

découvrir ou de re-découvrir l’histoire de la station balnéaire de Sion-sur-l’Océan lors d’une promenade parmi les  bâtiments et villas d’intérêt local encore présents.

Le récit sera agrémenté d’anecdotes variées recueillies auprès de la population locale.

??????????????????????

Nous pourrons aussi vous présenter le projet citoyen du quartier « Jeanne d’Arc » sur lequel les collectifs ont travaillé pour rassembler les idées recueillies depuis début 2016, pour faire vivre Sion à l’année.

Nous vous donnons rendez-vous :

le samedi 15 avril 2017 à 15H

devant la salle communale

à Sion-sur-l’Océan

(place Gaston Pateau)

Venez nombreux et faites-en part à vos réseaux !

Payant : 5€, gratuit pour les enfants

Projet citoyen alternatif sur l’îlot Jeanne d’Arc

Notre projet citoyen est toujours d’actualité. Il « s’affine« .

Par exemple, nous avons modifié la partie « hôtellerie » car l’espace réservé était trop petit. Nous l’avons remplacé par un « gîte d’étape pour randonneurs » (cf page 12 du projet consultable ici)

N’hésitez pas à nous rejoindre pour parfaire le projet et le promouvoir dans vos réseaux.

Contactez-nous : collectifagora@netcourrier.com ou patrimoinedesion@gmail.com.

Postez vos remarques et vos suggestions.