Archives de tags | pétition

Démolition précipitée de l’ancien casino des Pins

Le 15 novembre 2017, M.le Maire de Saint-Hilaire-de-Riez a fait, en réunion publique, un point d’étape sur le devenir de l’Espace Gaston Pateau : tout est résumé sur cet article d’Ouest France :

En résumé :

  • « un programmiste va prendre en charge le dossier début 2018 et rendra son programme technique détaillé en octobre 2018« 
  • « En attendant l’aménagement de cet espace, pour commencer à dynamiser le site, les élus souhaitent y voir implanter, chaque année pendant 3 ans, un mobilier urbain éphémère »

dont vous voyez quelques représentations sur l’article du journal : des décors de cinéma sur le thème « faune-flore marine » : pourquoi pas ? sauf qu’à la question de son coût demandé par le public, la somme de 60 000 euros x 3 (ans) représente une grosse dépense pour de l’éphémère !

Lors de cette réunion publique, certains Hilairois demandent ce que va devenir l’ancien casino des Pins et M. le Maire réitère sa volonté de le détruire avec le même message : « ce bâtiment obsolète, qui n’attire pas beaucoup de vie et qui nécessiterait une rénovation importante, coûteuse et très délicate »

Jugez vous-même, ce discours n’est pas du tout objectif : « ce bâtiment n’attire pas beaucoup de vie » : pourquoi plusieurs milliers de personnes y sont accueillis chaque année pour des événements d’importance ? « il nécessiterait une rénovation importante coûteuse et très délicate » : aucune étude technique et financière n’a été faite sur la possibilité de ravaler les façades ou de rénover totalement ou partiellement le bâtiment !

C’est pourquoi le Collectif lui a écrit cette lettre pour demander une étude financière des différentes options possibles dont le coût de la démolition) et une consultation de la population sur la démolition car elle n’a jamais été faite, les ateliers participatifs portant sur l’aménagement d’une place Gaston Pateau vide ! :

 

 

 

 

 

 

 

Le 6 décembre 2017, la Commission Régionale du Patrimoine et de l’Architecture concluait à la non inscription de ce bâtiment au titre des Monuments Historiques ( en effet l’inscription en MH est réservée à des bâtiments d’intérêt historique national qui sont restés en l’état) or l’ancien casino a perdu son cachet balnéaire, par contre et nous le soulignons, il a été repéré au titre du patrimoine d’intérêt local dans le PLU de Saint-Hilaire-de-Riez et il se doit d’être protégé. C’est tout de même le bâtiment emblématique de la création de la station balnéaire de Sion-sur-l’Océan, une page importante de l’histoire de Saint-Hilaire-de-Riez et donc de son identité, par là-même, un attrait touristique primordial pour la Ville.

D’ailleurs la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) pointait son importance en janvier 2017 : »l’ancien casino de Sion-sur-l’Océan fait partie intégrante d’un ensemble balnéaire représentatif à l’échelle de la commune littorale de Saint-Hilaire-de-Riez« .

Le casino inauguré en 1903

D’autre part, l’association nationale Patrimoine-environnement, reconnue d’utilité publique, écrivait récemment à M. le Maire et à Mme l’adjointe au Patrimoine : « L’ancien casino reste pour la Ville d’un intérêt historique et patrimonial primordial. Sa réhabilitation permettrait de valoriser l’ensemble architectural reconnu par la DRAC et de ce fait, pourrait être plus qu’un attrait touristique pour la Ville : il en serait le symbole« Le 8 décembre après-midi, nous apprenons avec stupéfaction en lisant la synthèse du Conseil Municipal du 15 décembre à venir que M.le Maire va faire voter la démolition de l’ancien casino avant même qu’un projet de remplacement ait été proposé et chiffré  et surtout avant même que la population ait été consultée sur cette démolition proprement dite !

Pour info, le Collectif vient de mettre en place cette pétition :

https://www.change.org/p/monsieur-le-maire-de-saint-hilaire-de-riez-ne-d%C3%A9cidez-pas-seul-de-la-d%C3%A9molition-du-b%C3%A2timent-embl%C3%A9matique-de-notre-station-baln%C3%A9aire

pour retirer cette délibération du prochain Conseil Municipal du 15 décembre 2017.

Merci de la lire  et si vous êtes d’accord de la signer et de la partager.

Il ne s’agit pas de vouloir garder à tout prix ce bâtiment mais de prendre le temps de réfléchir avant de le détruire totalement !

 

Pétition îlot Jeanne d’Arc suite

La pétition :

Monsieur le Maire de Saint-Hilaire-de-Riez,  Ne défigurez pas le quartier balnéaire de l’îlot Jeanne d’Arc à Sion-sur-l’Océan

http://www.change.org/fr/pétitions/monsieur-le-maire-de-saint-hilaire-de-riez-ne-défigurez-pas-le-quartier-balnéaire-de-l-îlot-jeanne-d-arc-à-sion-sur-l-océan?

créée en juin 2014 est toujours valide et nous reproduisons ci-dessous la mise-à-jour que nous venons de publier :

Bonjour à tous,

Cela fait plus d’un an que nous avons lancé cette pétition : il est grand temps de vous donner des nouvelles !

Première victoire à 100 signatures avec vos commentaires éloquents, les mêmes que nous retrouvons sur place tout au long de l’année dans les livres d’or des défenseurs du patrimoine balnéaire de Sion sur l’Océan. Merci à vous tous : vos arguments nous encouragent à continuer nos démarches pour porter vos demandes.

N’hésitez pas à consulter le blog du Collectif : www.patrimoine-de-sion.com : vous y voyez que le Collectif s’est attaché à faire vivre le patrimoine de la station balnéaire de Sion-sur-l’Océan (notre premier rôle), en organisant des circuits guidés lors des journées du patrimoine en septembre 2014, pendant les vacances de printemps 2015 et le dernier en date le 17 juillet 2015 , celui-ci était d’ailleurs costumé.

Concernant le projet immobilier couplé d’une thalasso, vous avez su que le référendum local avait divisé la population entre le oui (52%) et le non (48%) mais que par manque de 40 votants, le choix de la poursuite de ce projet était revenu au Conseil Municipal, lui-même premier décideur du projet.

Le collectif a écrit plusieurs fois au Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie pour évoquer dans ce projet d’une part, une extension non limitée de l’urbanisation dans un Espace Proche du Rivage, ce qui sous-entendrait le non respect de la loi littoral et d’autre part, les informations mensongères que la Municipalité livre aux citoyens, le promoteur ne respectant pas certains termes de l’appel d’offres comme la prise à son compte de la construction du nouveau local de l’association de sauvegarde  du patrimoine maritime de Sion nommée « La livarde » encore présente et active sur l’îlot Jeanne d’Arc : la commune devra donc payer 770 000€ pour ce bâtiment !

Le Ministère a missionné à chaque fois le Préfet pour qu’il réponde à nos interrogations, ce qu’il fait de manière imprécise, ce qui nous oblige à continuer les correspondances …

Le Permis de Construire a été accordé par le Maire le 11 mars 2015 : il porte sur la construction d’une thalasso mais les éléments techniques de cette activité ne sont pas détaillés dans le dossier, il manque aussi l’autorisation de pompage et de rejet d’eau en mer.

Par voie de presse locale le 24 mars 2015,  http://www.ouest-france.fr/louverture-de-la-thalasso-finalement-prevue-en-2018-3283408, l’ouverture de la thalasso initialement prévue fin 2016 a été reculée à fin 2018 : nous ne connaissons pas la raison de ce décalage de 2 ans !

Le Collectif multiplie ses démarches pour accroître le nombre de ses sympathisants et de ses relations (Fondation du patrimoine, …). Il continue d’agir pour que le cachet de la station et le patrimoine balnéaire de Sion-sur-l’Océan ne disparaissent pas et pour qu’un compromis puisse être trouvé avec la Municipalité pour que certains bâtiments soient épargnés et retrouvent leur caractère balnéaire à moindre coût.

Aussi continuez à faire connaître cette pétition et à encourager les commentaires !

J-3 avant le référendum

Rappel de la question :

« Autorisez-vous le maire à signer l’acte authentique de cession des propriétés communales de l’îlot Jeanne d’Arc, à Sion, en vue de la construction d’un établissement de thalassothérapie, selon les conditions fixées par le compromis de vente approuvé par le conseil municipal du  12 mars 2014 ? »

Votre choix : OUI ou NON sera pris en compte seulement si vous êtes 50 % de votants !

C’est pourquoi le Collectif appelle tous les citoyens inscrits sur les listes électorales de Saint-Hilaire-de-Riez à aller voter

ce dimanche 12 octobre 2014 à leur bureau de vote habituel et dire :

  • NON à un projet IMMOBILIER (en effet, le compromis de vente stipule « la réalisation des présentes est soumise à l’obtention par l’acquéreur d’un permis de construire avant le 1er avril 2015 pour la réalisation sur le bien objet de la présente convention de l’opération suivante :

        Création d’un ensemble immobilier d’une surface plancher d’environ 9400 m² composé :

            D’un établissement de thalassothérapie pour une surface approximative de 1886 m²,… »)

  • NON à un projet IMPOSE (en effet, nous, citoyens, n’avons pas pu poser de questions sur ce projet avant la signature du compromis de vente)
  • NON à un projet dont les conditions financières ne sont pas définies de manière transparente par la nouvelle Municipalité
  • NON à un projet où les emplois annoncés sont incertains du fait du choix d’une seule activité économique : la thalassothérapie qui aujourd’hui,  n’est plus rentable et qui n’est accessible qu’à une clientèle aisée !
  • NON à l’édification d’un bâtiment massif de 15,5 m de hauteur sur 130 m de long qui va condamner l’accès à la mer depuis l’avenue de la Forêt, priver de soleil une partie du remblai en mi-saison une partie de la matinée, modifier l’environnement d’un Espace Proche du Rivage sans en avoir mesuré précisément les conséquences !
  • NON à la disparition complète du patrimoine humain et bâti du quartier balnéaire de l’îlot Jeanne d’Arc :

Il existe d’autres solutions tout aussi rapides à mettre en oeuvre, plus respectueuses du caractère familial de la station balnéaire de Sion-sur-l’Océan et tournées vers l’économie du futur. Laissons leur une chance d’être étudiées et d’ABOUTIR !

Pour tous ceux qui ne peuvent pas voter (en dehors de Saint-Hilaire-de-Riez ou non inscrits sur les listes électorales) mais qui veulent redonner vie à la station balnéaire de Sion-sur-l’Océan en respectant son cachet, le Collectif rappelle qu’une pétition est toujours en ligne avec des commentaires à partager.

Quelque soit le résultat du référendum, le Collectif continuera ses actions de défense du patrimoine balnéaire de Sion-sur-l’Océan telles que définies lors de sa création (cf notre article Bienvenue sur le blog)