Protection du patrimoine balnéaire de Sion

Lettre ouverte à M.le Maire de Saint-Hilaire-de-Riez  le 2 mai 2017

Depuis l’arrivée des palissades en septembre 2013, les villas balnéaires d’intérêt local de l’îlot Jeanne d’Arc se sont extrêmement dégradées par manque de protection.

Villa La Clarté fin août 2013

villa La Clarté mai 2017

 

 

 

 

 

 

 

Tant que le projet immobilier-thalasso ne se concrétise pas, pourquoi s’attacher à faire disparaître un patrimoine commun contrairement à ce qu’il est écrit dans le PLU ?

p.12 du PADD, on peut lire : un des objectifs de la ville est « d’améliorer la connaissance du patrimoine communal, de le protéger et de le valoriser. La commune dispose d’un patrimoine bâti diversifié et identitaire des marais bretons et de la côte vendéenne (villas balnéaires). Ce patrimoine est pleinement garant de l’image du territoire et doit donc être reconnu comme tel et préservé ».

Que restera-t-il du patrimoine balnéaire de Sion si le but de la Municipalité est de le détruire ? Une destruction est irréversible !

Nous sommes le porte parole de tous ces hilairois, résidents secondaires, touristes qui écrivent sur ce blog patrimoine-de-sion, sur le livre d’or de la Livarde et qui ont voté pour la restauration de la station balnéaire, de toutes ces personnes qui sont choquées :

  • par ce lieu barricadé en face d’une si belle nature,
  • par ce bâti ancien sciemment dégradé,
  • par cette enclave prohibant l’accès à la mer, un bien pourtant commun à tous !

Oui, le collectif revendique la pose de la protection sur la villa Elisabeth car il est de l’intérêt général de protéger le bien commun tant que le projet immobilier- thalasso n’aboutit pas.

villa Elisabeth 4 mai 2016

Alors qu’il existe un patrimoine balnéaire à Sion plébiscité par une majorité de citoyens (qui habitent ou fréquentent la station) et reconnu aussi par les services de l’Etat spécialisés en la matière, pourquoi s’attacher à le détruire et à engager les finances de la population pour imiter le patrimoine de la capitale parisienne ?

Est-ce l’intérêt général de faire disparaître les témoins de l’histoire d’une cité ?

Publicités

Étiquettes :

One response to “Protection du patrimoine balnéaire de Sion”

  1. Carmen says :

    J’adhère complètement au contenu de cette lettre ouverte.c’est de l’or qui dort ce patrimoine unique en son genre dans ce beau coin de Vendée Comment ne peut on pas en avoir conscience ? Faute à l’inculture,à l’Ignorance? J’ose espérer que non .Faute à Quoi? En tous les cas,je me chargerai bien de dire à qui la faute si ces monuments continuent d’être méprisés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :