Vif succès aux journées du Patrimoine !

40 et 30, ce sont respectivement le nombre de personnes qui ont assisté au circuit guidé du samedi 20 et du dimanche 21 septembre !

Cette nouvelle animation à Saint-Hilaire-de-Riez à l’occasion des journées européennes du patrimoine a plu aux participants qui nous ont vivement remerciés pour la qualité de notre travail fondé sur des documents d’archives, sur les cahiers de Rié, sur des témoignages, … Nous avons aussi bénéficié de l’expertise de Johan Vincent, historien très qualifié dans ce type d’intervention.

Les participants ont apprécié la possibilité de revivre l’époque des bains de mer en comparant sur place les cartes postales anciennes et le bâti actuel, témoin de cette vie balnéaire importante.

??????????????????????

Certains commentaires furent ponctués  d’anecdotes et  de témoignages très intéressants de la part des participants.

En fin de circuit, nous avons invité les participants à méditer sur la définition du « patrimoine »ou plutôt à répondre à la question

« Quel témoignage de la station balnéaire de Sion voulons-nous et pouvons-nous transmettre à nos enfants ? »

???????????????????????????????En évoquant la récente destruction de la villa « Au soleil couchant » pour construire 2 immeubles avenue de la Corniche, nous avons rappelé :

les deux manières de sauvegarder le patrimoine balnéaire bâti de Saint-Hilaire-de-Riez :

  1. Constituer une ou plusieurs zones de protection AVAP (Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine) autour des bâtiments remarquables, ce qui n’a jamais existé sur la commune contrairement à celle de Saint-Gilles-Croix-de-Vie où plusieurs zones existent dont celle de la corniche de Boisvinet ; toute modification des bâtiments compris dans cette AVAP est assujettie  à la décision de l’Architecte des Bâtiments de France (ABF),
  2. Repérer les bâtiments faisant partie du patrimoine d’intérêt local et les inscrire à l’annexe loi paysage du Plan Local d’Urbanisme, dans ce cas la modification des bâtiments est soumise à la seule approbation de la commission urbanisme de la commune.

L’une ou l’autre de ces 2 solutions de protection découlant d’une volonté municipale, permet de solliciter l’intervention (gratuite) de l’Architecte des Bâtiments de France et de demander une subvention à la Fondation du patrimoine ou à d’autres établissements publics ou privés.

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :