archive | Comptes-rendus RSS pour cette section

Restaurons la station balnéaire de Sion sur l’Océan ! (2)

Nous continuons à recevoir des commentaires pour notre consultation estivale.Vous pouvez encore y répondre et donner les vôtres si ce n’est déjà fait ! 

A ce jour, nous approchons les 400 réponses positives à la restauration de la station avec des observations montrant l’attachement au cachet de Sion par de nombreuses familles habituées à cette petite station balnéaire familiale. Nous reproduisons ici quelques textes :

« Il serait vraiment dommage que ce patrimoine disparaisse. Faisons tout pour qu’un projet de restauration de cet ensemble de maison puisse voir le jour. »  25 juillet 2016

« Il ne sera jamais trop tard pour réhabiliter le beau patrimoine de l’îlot Jeanne d’Arc ! D’autres l’ont fait ailleurs : j’y crois et vous soutiens à 100% !«  29 juillet 2016

« UN GRAND MERCI POUR VOTRE INITIATIVE DE SOUTIEN A LA RESTAURATION DE CETTE STATION BALNEAIRE.
A BAS LE BETON ….. ET PRESERVONS NOTRE PATRIMOINE AVANT TOUT ! » 2 août 2016

« Je soutiens votre action à 100% merci à vous pour votre investissement le patrimoine de Sion doit être préservé car effectivement nous constatons que les projets à venir vont considérablement modifier le « SION » que nous
aimons, cet ensemble architectural « inestimable » doit être à tout pris restauré et non démoli. » 4 août 2016

« je souhaite que soit conservé et restauré tout le site de Sion ou je réside que tout ne soit pas défiguré par la construction de ce centre sur des terrains publics centre voué à une faillite certaine vu que celui de saint jean de monts est en mauvaise posture. je souhaite que des fonds publics aillent à cette sauvegarde et restauration de ce site magnifique plutôt qu’au soutient d’un projet voué à l’échec des le départ »  11 août 2016

« Quarante ans que je viens à Sion grâce à mes parents qui avaient acheté une maison .j’ai vu les transformations certaines heureuses d’autres beaucoup moins à mon goût de ce Sion de mon adolescence des années 70’‼ pouvoir conserver cet espace de front de mer avec ses petites bâtisses serais pour moi un bien beau souvenir. Thalasso et que sais je encore très peu pour moi ‼ » 14 août 2016

« Sion a un cachet incomparable qui attire beaucoup de monde.
Coin très apprécie de tous ceux qui l.ont connu : Karine Viard’ Kad Merad
Les thalassothérapies il y en a suffisamment et renommées : a St Jean, aux Sables. » 18 août 2016

« Oui, à la préservation de ce qui reste du patrimoine de Sion. Il est déjà fort dommage de voir les maisons pittoresques de la Corniche détruites une à une et remplacées par des immeubles! Pourquoi ne pas prendre exemple sur les communes de France qui préservent leur patrimoine, l’entretiennent et attirent ainsi des touristes désireux de mieux connaître le passé d’une région. Ce n’est pas être passéiste que de vouloir conserver les traces du passé; l’avenir se construit sur des bases solides dont le passé fait parti. Balayer les traces du passé d’une région c’est perdre aussi son âme. » 19 août 2016

« un petit coin de paradis » à préserver en restaurant la station balnéaire. 20 août 2016

« En vacances à Sion nous sommes tombés sous le charme d’une station ou l’on peut encore profitez de l’ambiance des premiers bains de mer ,ville village à la mer , où les maisons anciennes ponctuent la corniche . Il serait regrettable de ne pas conserver ce trait de caractère et de sacrifier la personnalité de Sion pour répondre à l’appel du béton et de l’uniformité sans âme qui a défiguré tant de villes côtières .
Sachons apprécier notre patrimoine et le conserver. » 26 août 2016

« Estivant à Croix de Vie depuis bientôt 50 ans, je soutiens vivement la protection du patrimoine architectural et naturel de toute la corniche vendéenne et notamment à Sion. » 27 août 2016

« Il est inadmissible de ne pas conserver le patrimoine de Sion.
Nous sommes contre la destruction de ce site merveilleux, il faut pour nos enfants conserver l’histoire de cet endroit.
Ce site avec de nouvelles constructions perdrait totalement son charme. Nous luttons pour la restauration de ces anciens bâtiments. » 28 août 2016

« Il est inadmissible de dénaturer la côte vendéenne par cet immense immeuble moche, trop moderne et surtout qui n’est pas accessible pour un bon nombre de famille. Je préfère que ce quartier reste sobre et intégré dans le paysage actuel. Je demande la RESTAURATION DE LA STATION BALNÉAIRE DE SION SUR L’OCÉAN. » 2 septembre 2016

A suivre …

Affluence pour les Journées du patrimoine !

Près de 40 personnes, résidents secondaires ou permanents, de Saint Hilaire de Riez ou des communes environnantes nous ont rejoints pour la visite guidée costumée du samedi 17 septembre à Sion sur l’Océan. De plus, de nouveaux figurants se sont prêtés au jeu des personnages. Nous les remercions.

Cette visite nous tenait particulièrement à cœur à l’aube de la démolition annoncée des bâtiments publics emblématiques de l’histoire de la station balnéaire de Sion-sur-l’Océan. Cette affluence nous a confortés dans l’idée que beaucoup de personnes s’intéressaient à ce patrimoine balnéaire.

Le Ministère de la Culture et de la Communication rappelait en évoquant le thème 2016 de ces Journées « Patrimoine et Citoyenneté » : « Comprendre et connaître le patrimoine, c’est comprendre et connaître la société dans laquelle nous vivons, appréhender les valeurs sur lesquelles elle se construit. Le patrimoine incarne par essence l’idée de bien commun ». Nous ne comprenons pas pourquoi à Saint-Hilaire-de-Riez, le patrimoine balnéaire est délaissé volontairement par la Municipalité. Comme vous avez pu le constater, il ne faisait pas partie du programme des Journées du Patrimoine de la Ville. Pourquoi cette discrimination ?

Toujours par rapport au message du Ministère de la Culture qui rappelle que « le patrimoine constitue un repère structurant dans le temps et l’espace », pourquoi vouloir détruire de façon irréversible ce repère à Sion-sur-l’Océan ?

Voici l’article paru dans Ouest France mardi 20 septembre :16-09-20-of

Des nouvelles de la consultation estivale

La rentrée a sonné la fin des grandes vacances, laissant place à l’arrière-saison agrémentée d’une météo toujours agréable, ce qui nous permet ainsi qu’aux touristes d’encore profiter des bienfaits du bord de mer.

Il est encore temps de répondre à cette consultation

A ce jour, nous avons reçu 350 réponses positives à la restauration de la station avec des commentaires montrant l’attachement au cachet de Sion par de nombreuses familles habituées à cette petite station balnéaire familiale. En voici deux exemples :

« Pourquoi ne pas réfléchir à créer une sorte de zone franche ouverte aux jeunes entreprises et cibler sur l’économie de partage type uberisation ? Nous avons besoin de dynamisme avec des jeunes, d’emploi pour l’équilibre économique et social, et de partage avec de forts besoins en raison de l’abondance des personnes vieillissants.

En tout cas, nous soutenons votre action en souhaitant aller plus loin. »

ou 

 » Il est honteux de détruire des maisons typiques de la Vendée pour construire des maisons identiques d’un bout de la France à l’autre … Rien ne vaut le charme de ces anciennes bâtisses ! »

comments-restauration-de-sion-1-2

comments-restauration-de-sion-1-1

Circuit guidé costumé vivement apprécié !

Ce vendredi 15 juillet 2016, le circuit guidé à Sion-sur-l’Océan s’est de nouveau déroulé dans l’atmosphère balnéaire des années 1950 : les participants ont pu apprécier les nouveaux costumes et  se laisser surprendre par les  personnages qui apparaissaient au cours de la visite devant les bâtiments emblématiques de la station balnéaire.

Des couples d’estivants descendus à l’hôtel Frédéric sont venus nous rejoindre devant l’ancien casino de l’Océan et des Pins,

les estivants de l'hôtel Frédéric

 

 

 

 

 

 

 

le curé accompagné de sa fidèle Honorine nous a accueilli devant le parvis de l’ancienne chapelle devenu office de tourisme,

le sermon du curé

 

puis nous avons rencontré les estivants juste descendus du petit train accueillis par les loueuses de meublés.

l'arrivée du petit train

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En allant voir la villa Saint Jean aux décorations architecturales typiques du balnéaire 1900,villa St Jean nous avons rencontré des baigneuses à la petite plage (celle des cinq pineaux)

les baigneuses

Enfin, les pêcheurs de Sion ont évoqué dans le dialecte local quelques aspects de leur vie  quotidienne dans ces années estivales de 1950 lorsque nous arrivions au café de la plage.16-07-15 Sion 04

Il ne nous restait plus qu’à parler de la vie commerçante de Sion en nous installant en face de l’hôtel des touristes (fondé en 1871 !) et du musée de la Livarde toujours installé dans l’ancienne « épicerie du centre » dans un décor typique.16-07-15 Sion 08 comp
Nous avons terminé devant l’anse de Sion dans le quartier dit de « l’îlot Jeanne d’Arc » depuis que des fonctionnaires Orléannais y ont fait construire des villas balnéaires dans les années 1920. Ce quartier très vivant à l’époque se cherche un avenir, les villas balnéaires et commerces locaux ont été rachetés par la Municipalité à partir de 1986 pour le projet de Port Saint Hilaire (qui n’a pas vu le jour). Promus à la destruction depuis toujours, ils ont servi de résidences d’artistes ou de sièges d’associations locales.

L’une d’elle la villa « La Clarté » abrita la première bibliothèque de la ville puis fut bibliothèque de plage jusqu’en septembre 2013. Depuis, elle résiste aux tempêtes, conserve les images de vacances des familles d’ estivants qui l’ont occupée jadis et garde son cachet d’antan bien que laissée à l’abandon.

La Clarté à sécuriser automne 2015 comp 2

Ne doutons pas que ce quartier retrouvera très vite une vie à l’année correspondant à l’identité de la station balnéaire de Sion-sur-l’Océan, plusieurs projets sont possibles, à tous, résidents secondaires et locaux de donner votre avis …

Ce circuit guidé costumé sera bien sûr reproduit

à l’occasion des prochaines journées européennes du Patrimoine

le samedi 17 septembre 2016

Parlez-en à vos réseaux !

Nous tenons à remercier aussi bien :

  • la Compagnie de théâtre locale « Les Brimbalures » dont les costumières nous ont aidé à choisir la plupart des costumes,
  • le « curé » de la troupe (et sa fidèle « servante ») qui nous ont concocté un « sermon » mêlant histoire et humour !,
  • tous les acteurs amateurs qui se sont pliés au jeu de rôles,
  • enfin tous les participants qui par leurs applaudissements finals et leurs remerciements nous encouragent à continuer ces évocations animées pour que vive l’histoire de la station balnéaire de Sion-sur-l’Océan et que les bâtiments emblématiques soient conservés et restaurés.

Protection de l’îlot Jeanne d’Arc !

 

avant la poseprotection poséevolets rabattus

Vendredi 6 mai 2016, le Collectif de défense du patrimoine balnéaire de Sion a posé une protection devant la fenêtre de la villa Elisabeth laissée grande ouverte à la merci de toute dégradation.

Tant que les travaux du projet immobilier-thalasso ne sont pas commencés, pourquoi faut-il laisser notre patrimoine se dégrader si vite ?

rat mortNous avions demandé à Monsieur le Maire en novembre 2015 de protéger ces maisons : celui-ci avait acquiescé mais rien n’a été fait, au contraire, les maisons restent à l’abandon sans protection, les volets tordus menacent de sortir de leurs gonds compromettant la sécurité de l’espace public attenant. De même, nous avons retrouvé un cadavre de rat sur ce même espace, un problème d’insalubrité que nous allons signaler à Monsieur le Maire.

Depuis ce vendredi 27 mai, nous constatons que notre signature a disparu de ce panneau de protection. Heureusement, le panneau toujours présent joue encore son rôle de protection patrimoniale. Cependant, nous rappelons que chacun a le droit de s’exprimer et nous invitons celui qui a retiré nos affiches à communiquer sur son geste.

signature retirée

signature retirée

L’îlot Jeanne d’Arc résiste à la tempête !

160211 sable et déchets devant Elisabeth 2 comp

Des dépôts de sable et de déchets aquatiques poussés par le vent jonchent le parterre devant la villa Elisabeth mais ces villas balnéaires résistent à l’assaut des tempêtes.

Preuve qu’elles ont une « âme » et qu’il est de notre devoir de sauvegarder ce patrimoine d’intérêt local que la Municipalité abandonne sciemment depuis 30 ans !

Comité de quartier à Sion ?

réunion - discussion - bullesVoici un extrait de la lettre de demande de création d’un comité de quartier à Sion que nous avons adressée jeudi 4 février 2016 à Mme Josette Viaud, élue référente pour le quartier :

Madame,
Le Collectif de défense du patrimoine balnéaire de Sion s’étoffe de membres actifs de toutes générations. Ceux-ci ont plusieurs idées concernant la dynamisation du quartier de Sion et souhaitent vous en faire part. A l’exemple des comités de quartier qui se sont créés à La Fradinière et aux Demoiselles, pourquoi ne pas créer un comité de quartier à Sion pour faciliter les échanges et concrétiser la coopération Municipalité-habitants du quartier de Sion ?
Puisque vous êtes élue référente pour ce quartier, nous souhaitons donc vous rencontrer très prochainement sur ce sujet (avec peut-être Mme Françoise Simon).
….
Vous remerciant à l’avance de votre réponse par retour,
Cordialement.
Pour le Collectif
M.F.Simonnet        Corentin Pécoul et Clarisse Partiot
0610661682

Nous attendons la réponse et vous tiendrons au courant de la suite mais dès maintenant, vous pouvez donner vos commentaires sur cette demande (Est-ce une bonne idée ? En cas de création, souhaiteriez-vous y participer ? …)

Ne lâchons pas la défense du patrimoine de Sion

photo 22112015 clarté 1

Plus qu’un message, c’est un cri d’alerte que nous vous adressons !

Après une saison 2015 riche en démarches et visites guidées animées à Sion (26 avril, 17 juillet et 2 journées du patrimoine en septembre), le Collectif a continué ses efforts pour la protection du patrimoine balnéaire de Sion.
Nous avons écrit :
lettre F Bon 07102015 001lettre F Bon 07102015 002
et rencontré M.François Bon, chargé du patrimoine au conseil départemental de Vendée, et l’avons alerté sur la disparition imminente du patrimoine culturel de Sion. En effet, si les 18 maisons restantes sur l’îlot Jeanne d’Arc disparaissent – dont celles occupées actuellement par l’association « La Livarde »- c’est la mort du patrimoine balnéaire de Sion ! M. le Maire (que nous avons rencontré à ce propos) n’a aucun local à nous proposer à Sion pour continuer à rendre accessible à l’année le patrimoine balnéaire détenu à « La Livarde ».
 Pourquoi ne pas sauvegarder au moins les trois villas « La Clarté » (ancienne bibliothèque de la ville), « Elizabeth » et « Ker Emile » qui bordent l’îlot et qui ont, d’après le délégué technique de la Fondation du Patrimoine, que nous avons rencontré également, une valeur patrimoniale locale incontestable ? La Fondation serait favorable à leur restauration et l’appuierait d’une souscription publique.
N’avons-nous pas un devoir de mémoire pour toutes les générations de familles qui reviennent régulièrement en vacances ici à Sion, pour tous ceux qui s’y sont installés à la retraite et pour tous les natifs qui se souviennent de la vie balnéaire depuis 1920 ?
En attendant le dénouement de cette affaire, n’est-il pas important de sécuriser l’îlot Jeanne d’Arc, de retirer ces volets qui pendent et mettre des plaques de bois sur les fenêtres ou portes aux vitres cassées ? C’est ce que le Collectif a demandé à la Municipalité le 6 novembre dernier. L’acceptation n’a pas été suivie d’effet à ce jour malgré nos relances. Pourquoi ?
 La Clarté à sécuriser automne 2015 comp
Vous pouvez toujours soutenir nos actions en vous exprimant sur ce blog et en le partageant.

Succès aux journées du patrimoine 2015

Très bonne participation à ces journées du patrimoine 2015 : 22 personnes aussi bien le samedi que le dimanche. Il y avait aussi bien des estivants que des résidents secondaires ou principaux de la région, la plupart amoureux de Sion !

L’intervention des personnages costumés année 1950 au détour de nos arrêts devant les bâtiments emblématiques du balnéaire a été très appréciée !

les estivants de l'hôtel Frédéric

les estivants de l’hôtel Frédéric

le pêcheur devant le café de la plage

le pêcheur devant le café de la plage

Henri Renaud de la Faverie à l'origine du lottissement de Sion

Henri Renaud de la Faverie à l’origine du lotissement de Sion

Nous avons aussi enrichi ce circuit guidé d’anecdotes recueillies au cours de récents témoignages.

Voici un extrait des mots écrits par les participants :

livre d'or j patrim 2015

Forts de ces encouragements, nous poursuivrons l’organisation régulière de ces circuits guidés pour FAIRE VIVRE LE PATRIMOINE BALNEAIRE DE SION !

N’hésitez pas à contacter le Collectif si vous avez des souvenirs à partager :

carte de visite collectif 002

Matinée d’informations utile !

De nombreux visiteurs sont passés vendredi 31 juillet, essentiellement des résidents secondaires habitués depuis des années de la station balnéaire familiale de Sion, des locaux voisins de l’îlot, des nouveaux arrivants et des vacanciers de 2015. Des membres du Collectif et de l’association Saint Hilaire l’Océan 2020 les ont accueillis.

15-07-31 Sion 07 comp 15-07-31 Sion 10 comp

Tous avaient pu voir le permis de construire affiché, beaucoup s’étonnaient de l’avenir économique d’une thalasso en temps de crise et située à 15 kms de celle de Saint Jean de Monts. Lorsqu’ils découvraient les photos du projet inséré dans le site actuel, ils étaient tous horrifiés et n’hésitaient pas à signer notre pétition :

Monsieur le Maire de Saint-Hilaire-de-Riez,  Ne défigurez pas le quartier balnéaire de l’îlot Jeanne d’Arc à Sion-sur-l’Océan au seul profit d’un programme immobilier dont l’architecture n’est pas en harmonie avec le site et contrarie les usages établis.

http://www.change.org/fr/pétitions/monsieur-le-maire-de-saint-hilaire-de-riez-ne-défigurez-pas-le-quartier-balnéaire-de-l-îlot-jeanne-d-arc-à-sion-sur-l-océan?

Plusieurs panneaux d’informations leur permettaient d’un part de connaitre l’environnement du projet : la biodiversité marine avec des photos du massif remarquable d’hermelles qui existe dans la baie de Sion : une incertitude subsiste sur les conséquences des rejets d’eaux chauffées par la future thalasso : la pêche à pied sera-t-elle toujours aussi diversifiée ? panneau biodiversité

Un deuxième panneau retraçait le passé culturel de l’îlot Jeanne d’Arc : la villa La Clarté était la première bibliothèque municipale puis a été bibliothèque de plage jusqu’en 2014, l’îlot abritait des résidences d’artistes : sculpteurs ou peintres. Le dernier occupant jusqu’en 2015 : le sculpteur Jean-Marie Novelli à qui l’on doit « la femme oiseau » à côté du café de la plage.

panneau culture

Un troisième panneau présentait le projet en images :

panneau projet

Les visiteurs ont posé beaucoup de questions : la matinée a donc été utile. Certains ont écrit dans le livre d’or du Collectif des commentaires éloquents :

livre d'or 31072015    150803 OF matinée du 31 juillet

Le Collectif, fort de ces échanges, continue son action de défense du patrimoine balnéaire de Sion-sur-l’Océan. Comme dit l’article de presse de OF du lundi 3 août 2015 : « les opposants ne désarment pas« .

Il est dommageable de continuer à laisser ce patrimoine à l’abandon pour le faire disparaître à jamais. En même temps, on supprimera le cachet de la station balnéaire de Sion-sur-l’Océan.

Il existe pourtant des alternatives possibles à ce projet qui, d’une part, ne respecte pas l’image de Sion mais surtout qui n’a pas été choisi démocratiquement dès le début, ne laissant pas de choix aux résidents secondaires pourtant si nombreux et concernés par ce projet.